image-9250119

Qu’on soit débutant ou professionnel, peindre un plafond sans laisser de traces est toujours difficile. Pour réussir le travail, beaucoup de conditions sont à mettre de votre côté : allant des gestes jusqu’à la température de la pièce en passant par les artifices comme les produits retardateurs de séchage.

Les conditions avant de peindre le plafond

Beaucoup de paramètres causent les traces de peinture sur le plafond. Avant de commencer voici quelques astuces sur comment peindre plafond sans traces :

  • bloquer les aérations : trop de vent sèche la peinture plus vite et donne des traces. Donc, fermer les fenêtres et les portes.
  • température trop basse ou trop haute : comme le vent, la température de la pièce interfère avec le séchage de la peinture. Maintenez la température de la pièce entre 10 à 20°C.
  • plafond trop absorbant : c’est ce qui se produit surtout pour les nouveaux plafonds encore vierges. Que ce soit un plafond en plâtre, en béton ou en bois. Les matériaux encore bruts absorbent les peintures. Ce qui laisse des traces même en trois couches. Pour l’éviter, utiliser une couche primaire pour les plâtres, une sous-couche pour le bois et un apprêt pour le béton.

Les conditions pendant la peinte du plafond

Avant toute chose, il faut maitriser l’utilisation des matériels surtout du rouleau et du pinceau. Sur ce blog, sachez comment utiliser les deux. Réunissez les conditions avant la peinture et associez-les avec celles qui suivent :

  • grille pour rouleau : il répartit très bien la peinture sur le rouleau et enlève les gros excès.
  • application du rouleau : ne pas appuyer trop fort sur le rouleau sinon la première bande peinte videra le rouleau. La quantité du rouleau doit suffire pour une application par mètre carré, dans le sens horizontal et vertical. La pression doit être légère et constante.
  • une bande par geste : faire un trait complet de la même longueur que le carré imaginaire à peindre. Donc, éviter de s’arrêter au milieu de cette longueur, ça fera des traces. De même que pour le sens opposé du premier trait.
  • éviter les pauses : ne jamais faire de pause pendant la première couche ou la deuxième. Finir le premier tout entier avant d’attaquer à la seconde couche.
  • retardateur de séchage : c’est un produit qui retarde le séchage de la peinture et permet d’avoir une couche plus ou moins malléable. Ce produit est conseillé pour les débutants. Il évite les reprises et permet d’avoir une superposition uniforme.



style="display:inline-block;width:250px;height:250px"
data-ad-client="ca-pub-5258665888409368"
data-ad-slot="2144467534">